Oiseaux, Reptiles, Arachnides, Myriapodes, Insectes, Amphibiens, Souris...

Association de passionés d'animaux exotiques
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mue chez les mygales

Aller en bas 
AuteurMessage
oramias
Admin


Messages : 240
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 38
Localisation : ACHIET Le GRAND

MessageSujet: La mue chez les mygales   Dim 20 Sep - 16:28

La mue chez les mygales

Il s’agit pour tout éleveur de mygale, quelque soit son expérience dans ce domaine, d’un moment magique et attendu avec impatience.

Il ne faut pas confondre la mue et l’exuvie. La mue est l’action pour la mygale de sortir de son exuvie. Comme vous l’avez compris, l’exuvie est la peau de la mygale une fois séparée de celle-ci.


I - La Cause
La mue permet à la mygale de grandir. Pendant la période ou elle ne mue pas, elle ne grandit pas d’un millimètre. Lorsque la mygale est trop à l’étroit dans sa peau, elle en sort pour en avoir une neuve.

II - A quel moment de leur vie ?
Les femelles muent tout au long de leur vie, elle grandisse donc toujours, mais de façon beaucoup moins prononcée au fil des ans. Une fois mature sexuellement, elles n’ont pas encore atteint leur taille maximale, taille qu’elles auront à leur mort.
Quant aux mâles, ils muent jusqu’à la maturité sexuelle. Lorsqu’ils ont leurs bulbes, il ne mange presque plus, et meurent rapidement, entre 6 mois et 3 ans environ, ce qui ne leur permet pas d’effectuer d’autre mue. Toute fois, il arrive que certain mâle effectue une mue surnuméraire, mais celles-ci leur sont souvent fatales et sont extrêmement rares.

III - Périodicité
La période de mue ne s’effectue nullement avec les saisons, les mygales muent à toute période de l’année. Ce qui diffère d’une mygale à l’autre, c’est son espèce et son age. Un mygalon va muer environ toutes les 3 semaines, 1 mois (selon les espèces, certaine sont très longues). Une mygale adulte en revanche va muer une fois tous les ans, voir tous les deux ans.

IV - Les Faits Annonciateurs
Lorsque la mygale prépare une mue, elle cesse de s’alimenter et ceux, pendant plusieurs semaines, voir même plusieurs mois. Inutile alors de s’en inquiéter, il s’agit d’un phénomène normal. De plus, elle ne maigrit pas.
Une méthode efficace pour voir si la mygale va muer, est de regarder son abdomen, s’il est plus noir que d’habitude, c’est qu’elle va muer (il faut compter 15 jours entre ce fait et la mue). Il est très facile de le faire avec une mygale dénudée, en revanche, ça demande une certaine expérience avec une mygale qui ne bombarde pas.

V - La Préparation
Peu de temps avant de muer, entre quelques minutes et 24 heures, la mygale terricole prépare le terrain. Pour se faire, elle tisse un tapis de toile au sol et dépose tout autour, des poils urticants en frottant doucement son abdomen avec ses pattes arrières.
Les arboricoles, font une toile classique pour s’abriter, si ça n’est pas déjà fait, et la referme totalement pour que les intrus ne puissent pas y accéder.
Il s’agit là d’un moyen pour ce protéger.

VI - La position
En principe les mygales muent sur le dos. Elles se retournent doucement sur leur tapis de toile. Leur céphalothorax est posé au sol et leurs pattes sont en l’air.
Par exception, certaines mygales muent sur « le ventre » ou sur « le coté », il n’y a pas de quoi s’en inquiéter, la mue se passe tout aussi bien.

VII - Durée
Une fois sur le dos, le processus de mue peut aller « très vite », environ une heure voir moins. Mais dans certains cas, cela peut aller jusqu’à une nuit complète. Dans ce cas, si vous êtes inquiet, des solutions existent.

VIII - Risque
De nombreux risques sont quand même présent pour la mygale et ceux encore bien plus dans la nature qu’en captivité. La mygale est pendant cette période totalement démunie de ses capacités habituelles de défense. Il est absolument incroyable de voir un prédateur des plus redoutable être aussi faible et dépourvue de ce qui fait sa force. Deux phénomènes important sont dangereux lors de la mue.
Le premier étant le retournement de situation, une proie non consommé dans le terrarium peut devenir à son tour le prédateur.
Le deuxième plus fréquent, est le problème de mue, c’est à dire la perte d’une patte, d’un pédipalpe ou plus grave, de ses chélicères. Ce risque peu aller encore plus loin puisque la mygale peut rester totalement bloquée dans sa mue et donc en mourir.

IX - Comment essayer d’y remédier
En ce qui concerne les proies devenues prédateur, il suffit de les retirer avant que la mygale mue. Les éléments qui annoncent une mue sont alors à vérifier et s’ils sont présents, il ne faut pas donner de proie à la mygale. L’idéal étant de retirer toute proie non consommée dans les 48 heures après les avoir donnés, quitte à en redonner plus tard. Il est préférable de ne données qu’une proie à la fois pour être sûr quelle soit mangée ou retirée.
Les blattes font parti des proies les plus sûrs car il y a beaucoup moins de risques qu’elles s’attaquent aux mygales. En revanche, les vers de farine et les grillons sont des proies risquées. Le grillon est facilement visible donc on peu le retirer aisément, mais le vers de farine s’enterre et remonte en dessous de la mygale lors de sa mue pour la dévorer. Donc si la mygale ne le prend pas tout de suite, enlevez-le.
Pour les problèmes de mue, souvent, l’erreur vient d’un manque d’humidité dans le terrarium. Donc pour éviter ce genre de problème il faut bien humidifier une partie du terrarium pour que la mygale ait le choix entre le sec et l’humidité. Certaine mygale ne pose pas trop ce genre de problème, notamment celle provenant du Mexique. Toute fois, un petit coin de terrarium humide ne leur fera pas de mal. Si une mue vous semble longue à se terminer ou si vous vous apercevez trop tard que la mygale va muer, vous pouvez verser un peu d’eau bien chaude dans un coin du terrarium (pas sur la mygale), ce qui permet avec les vapeurs d’eau, d’augmenter considérablement l’hygrométrie du terrarium.

X - Avantage de la mue pour la mygale
Un avantage non négligeable est le fait de grandir, puisqu’elle est beaucoup plus sujet à la prédation lorsqu’elle est de petite taille.
Un autre avantage est le fait de retrouver une nouvelle peau, et donc de retrouver un moyen de défense important : ses poils urticants dont elle s’est servie avant la mue. Toute fois, une vieille mygale ne retrouvera plus ses poiles urticants.
Mais l’avantage sans doute le plus important est la possibilité de retrouver un membre perdu lors de la mue précédente ou pour toute autre raison. Ce phénomène se fait de façon progressive, à la mue suivante à la perte d’un membre, la mygale retrouve une bonne partie de celui-ci et au fur et à mesure des mues, elle le retrouve totalement. Certaines mygales vont jusqu’à se provoquer une mue pour accélérer ce phénomène. A titre d’exemple, une de nos mygales adultes, (donc qui mue normalement une fois par an) n’a quasiment rien mangé suite à la perte d’une patte lors de sa mue. Elle a re-mué au bout de 3 mois et demi.

XI - L’exuvie
L’exuvie est la recopie parfaite de la mygale, seul l’abdomen n’y ressemble plus vraiment puisqu’il n’y a plus l’intérieur, mais tout y est.

XII - Avantage de l’exuvie pour l’éleveur
L’exuvie permet à l’éleveur, d’étudier la mygale sans risque (méfier vous tout de même des poils urticants), il peut vérifier si des parasites sont présents par exemple. Il est également possible de comparer deux exuvies ensemble pour voir s’il n’y a pas d’erreur dans le nom de l’espèce pour les espèces quasi-identique. Pour les scientifiques, elle permet de classifier les mygales.
Un autre avantage est le fait de pouvoir plus distinctement voir s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle pour les juvéniles. Pour se faire, il faut délicatement ouvrir l’abdomen de la mygale pour regarder à l’intérieur de celui-ci. S’il y a une languette, (il faut un minimum d’expérience pour s’en rendre compte.) c’est une spermatèque, donc une femelle, sinon, c’est un mâle. Il y a toute fois un risque d’erreur. Lorsque la mygale est adulte, les bulbes du mâle font la différence de façon certaine.

XIII - Suite à la mue
La mygale reste encore fragile quelque jour, deux-trois pour les juvéniles, 15 jours pour les adultes. Il ne faut pas la nourrir pendant cette période, car elle ne pourra pas manger. Ces crochés sont blanc – rouge.


Dernière édition par mathsab le Dim 20 Sep - 16:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oramias.forumactif.org
oramias
Admin


Messages : 240
Date d'inscription : 07/04/2009
Age : 38
Localisation : ACHIET Le GRAND

MessageSujet: Re: La mue chez les mygales   Dim 20 Sep - 16:31



Grammostola pulchra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oramias.forumactif.org
 
La mue chez les mygales
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oiseaux, Reptiles, Arachnides, Myriapodes, Insectes, Amphibiens, Souris... :: Les Photos et Elevage :: Arachnides-
Sauter vers: